Installer ou remplacer un escalier est un projet d’envergure. Pour mieux appréhender votre achat, il est utile de bien connaître le vocabulaire spécifique à cet ouvrage afin d’affiner au mieux votre choix. Spécialiste de la fabrication d’escaliers métalliques en kit et sur mesure, Rondcarré vous présente un petit lexique pour mieux comprendre.

La marche d’escalier

La marche est l’élément le plus connu de l’escalier. C’est la partie où le pied prend appui pour monter ou descendre. Elle est généralement droite lorsque les deux côtés sont égaux et parallèles au limon. Une marche peut également être balancée si les deux côtés ne sont pas égaux. Cette particularité permet de tourner. Ce balancement est idéalement mis à profit par Rondcarré sur ses modèles d’escalier asymétrique afin de conjuguer compacité et confort de marche.

Le limon

Le limon est la pièce sur laquelle viennent s’appuyer les marches. Il peut équiper un seul côté si l’escalier s’appuie sur un mur ou des deux côtés dans le cas contraire. Chez Rondcarré, les limons sont fins tout en étant solides. Les marches sont fixées dessus par le système breveté CarréFrappé pour assurer une résistance à toute épreuve.

L’emmarchement

L’emmarchement est la distance entre les deux limons. Ce critère définit la largeur de l’escalier. Chez Rondcarré, nous nous adaptons aux dimensions de votre intérieur. Vous pourrez ainsi choisir l’emmarchement qui vous convient. On conseille néanmoins un minimum de 60 cm pour disposer de bonnes conditions d’utilisation.

La contremarche

La contremarche est la pièce perpendiculaire à la marche. Elle est souvent visible sur les escaliers en bois et en béton. Chez Rondcarré, nous avons opté pour l’absence de cet élément sur nos modèles afin d’alléger la structure et lui conférer son style contemporain et épuré. De plus, l’absence de contremarche évite à votre escalier de bloquer la lumière.

Pose escalier design Asymetrique et Balance à Angers dans le Maine et Loire (49)

Sans contremarche, l’escalier préserve la luminosité d’une pièce.

Le garde-corps d’escalier

Le garde-corps est la rampe placée du ou des côtés de l’escalier pour protéger les usagers d’une chute éventuelle. Elle est constituée par la main-courante et des balustres. Il est possible de s’affranchir de cet élément pour les modèles à large emmarchement et qui ne présente pas de risque particulier d’accident. Pour un escalier à la pente prononcée ou étroite, cette protection est conseillée.

La trémie

La trémie consiste en une ouverture réalisée dans le plancher supérieur pour permettre aux usagers d’atteindre le niveau supérieur. Avec le système de GabaritPivot®, vous installez vous-même votre modèle puis vous le basculez pour que le sommet de l’escalier s’appuie sur le rebord prévu de la trémie. Avec ce système, la mise en place de votre escalier métallique en kit est facile, même si vous n’avez pas de grandes expériences en bricolage.

Le giron

Le giron correspond à la profondeur de la marche. Pour les escaliers dont les marches se prolongent par un nez, on enlève cet aplomb de la mesure afin d’obtenir les dimensions effectives de la surface d’appui sécurisée des pieds. Chez Rondcarré, nos marches n’ont pas de nez. Le giron correspond donc à la largeur totale de la marche.

Le palier d’escalier

Dans un escalier quart-tournant, le palier est la surface sans marche au niveau du virage. Pour les escaliers droits, il est également possible d’ajouter un palier intermédiaire si les marches sont trop nombreuses. Elle permet notamment aux usagers de se reposer momentanément. Les parties séparées par le palier s’appellent les volées.

Voilà, vous savez tout ! N’hésitez pas à nous contacter pour votre projet d’escalier, que ce soit pour une construction ou pour une rénovation !

Pin It on Pinterest